Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Basket

Basket - NBA : Les remerciements de Nicolas Batum pour Vincent Collet !

par J.-G.D.

Si Nicolas Batum foule les parquets de NBA depuis 2008, le Français tient à saluer l'aide précieuse du sélectionneur de l'équipe de France. 

Pour son premier match en cette nouvelle saison régulière, les Charlotte Hornets se sont imposés sur le parquet des Milwaukee Bucks (107-96). Nicolas Batum n’aura inscrit que 9 petites unités, mais le Français reste l’un des cadres de la franchise de la Caroline du Nord. Depuis son arrivée en NBA en 2008, sous les couleurs de Portland, l’international tricolore s’est installé comme une valeur sûre de la ligue, et sur le site officiel de la FIBA, le natif de Lisieux remercie Vincent Collet, son sélectionneur, de l’avoir permis de s’envoler vers les États-Unis.  

« C’est grâce à lui que j’ai pu être prêt »

« Quand il est arrivé avec l’équipe de France, il a gagné. Il a changé la culture du basket français, notamment en équipe nationale depuis 2009. Avant lui, nous n’avions eu que deux médailles en compétition internationale. Depuis son arrivée, nous avons remporté quatre médailles en sept ans. Il nous a apporté une mentalité de vainqueurs et ça nous a fait du bien. Il était mon coach avant que je sois drafté. Il m’a mis sur le terrain alors que les gens disaient que j’étais trop jeune, que je n’étais pas prêt. Mais il s’en foutait. Il disait qu’il fallait que je sois sur le parquet, que je devais apprendre le jeu. Il me disait que j’allais faire des erreurs mais que c’était le meilleur moyen d’apprendre le jeu. Il m’a donné les clés de l’équipe alors que j’avais 16 ou 17 ans. Il m’a dit que j’étais le gars sur lequel l’équipe devait s’appuyer et ça a été une étape importante pour moi. C’est grâce à cette étape que j’ai été drafté et que j’ai pu aller en NBA. C’est grâce à ça que j’ai été prêt à affronter ce défi. C’est grâce à lui que j’ai pu être prêt », assure ainsi Batman.