Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Cyclisme

Cyclisme : Romain Bardet prévoit «des revanches» lors du Tour de France !

par La rédaction

Offensif lors de la 6e étape du Critérium du Dauphiné hier, Romain Bardet (AG2R La Mondiale) s’est fait devancer par Thibaut Pinot (FDJ) dans la montée finale pour la victoire d’étape, et a manqué le maillot jaune pour une trentaine de secondes.

Romain Bardet (AG2R La Mondiale) monte en puissance. Battu par son compatriote Thibaut Pinot (FDJ) lors de la 6e étape du Critérium du Dauphiné hier, le Français de 25 ans a également manqué l’opportunité de prendre le maillot jaune de leader. Désormais au troisième rang au classement général alors qu’il était onzième au départ de cette avant-dernière étape, Bardet promet « des revanches » lors du prochain Tour de France dans des propos accordés à L’Équipe ce matin. « J’ai pris à mon compte les derniers kilomètres, car je savais que Thibaut (Pinot) n’avait pas intérêt à rouler puisqu’il jouait uniquement la victoire d’étape. Je savais que ça allait être difficile de gagner avec lui dans la roue, et qu’il était revanchard par rapport à son début raté du Dauphiné », a d’abord réagi le 9e et premier Français du Tour de France 2015, qui retrouve des sensations sur les routes du Dauphiné en préparation de la Grande Boucle avec les meilleurs coureurs du monde.

« Le succès n’est pas au bout, mais il y aura des revanches…  »

« C’est assez plaisant, car ça roule très vite, et les meilleurs coureurs du monde sont pratiquement tous là. Lorsque je suis sorti dans la montée de la Madeleine, ça ne rigolait vraiment pas. (…) C’est dommage que la montée finale n’ait pas été plus sélective pour maintenir davantage d’écart avec les Sky », a concédé celui qui se retrouve désormais à 30 petites secondes de Chris Froome (Sky) au général. « Lorsqu’on peut se retrouver devant et prendre la course à son compte, ça redonne le goût du vélo. Le succès n’est pas au bout, mais il y aura des revanches… », a prévenu un Romain Bardet qui ambitionnait d’endosser le maillot jaune de leader à défaut de la victoire d’étape. Selon lui, ce n’est que partie remise. « J’y ai vraiment cru, surtout qu’on m’a annoncé un écart de trois minutes dans l’oreillette. Je reste toujours motivé pour décrocher mon premier podium dans une course World Tour par étapes, ce qui serait un pas de plus dans ma carrière », a-t-il conclu.