Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Manchester City

Manchester City : Pep Guardiola sévèrement taclé par l’un de ses anciens joueurs !

par T.K.

Parti du Bayern Munich en janvier 2015, Xherdan Shaqiri n’entretenait pas une bonne relation avec Pep Guardiola. Le milieu de terrain Suisse, désormais à Stoke City, a commenté l’arrivée du technicien catalan en Premier League par un tacle bien senti…

« J’espère que Puma ne fabrique pas de préservatifs. » C’était la punchline de l’Euro, et elle était signée Xherdan Shaqiri (24 ans) en référence à la facilité avec laquelle les maillots fabriqués par Puma - dont celui de la Suisse - se déchiraient. Alors que l’international suisse a quitté le Bayern Munich en janvier 2015 suite à son différent avec Pep Guardiola, à l’époque manager du Rekordmeister, l’ailier de Stoke City fera face au technicien catalan, nommé à la tête de Manchester City, cette saison en Premier League. Et pour montrer à son ancien entraîneur à quel point le championnat d’Angleterre est rude, Shaqiri a commenté son arrivée sur le banc des Citizens en lui glissant un tacle bien senti…

« Guardiola te met sur le banc et il ne te dit pas pourquoi »

« Guardiola, c’est un très bon entraîneur si on se réfère à ce qui se passe sur le terrain, mais sa communication avec moi a été très mauvaise. Vraiment. Guardiola ne parle pas beaucoup de ses choix en tant qu’entraîneur. Il te met sur le banc et il ne te dit pas pourquoi. C’est parfois difficile pour un joueur, surtout comme il travaille bien et réalise de bonnes performances quand il rentre. Surtout, devant les médias, il va dire « il est bon, très bon, c’est le meilleur joueur », mais derrière, il décide de ne pas te faire jouer. C’est difficile. Mais au final, nous avons gagné le titre avec le Bayern et j’espère qu’il va le remporter avec Manchester City, car c’est un championnat différent avec une équipe différente. Cela risque d’être la saison la plus difficile de sa carrière », a notamment expliqué Xherdan Shaqiri dans les colonnes du quotidien espagnol AS.