Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
  • SC Bastia
  • Bordeaux
  • SM Caen
  • Evian TG
  • EA Guingamp
  • RC Lens
  • LOSC
  • Lorient
  • OL
  • OM
  • FC Metz
  • AS Monaco
  • Montpellier
  • FC Nantes
  • OGC Nice
  • PSG
  • Reims
  • Rennes
  • ASSE
  • Toulouse FC
  • Ligue 2
  • Espagne
  • Angleterre
  • Allemagne
  • Italie

Chantier...

EDF : Quelle défense centrale contre la Finlande ?

Posté le , mise à jour le
EDF : Quelle défense centrale contre la Finlande ?

Au moment d’affronter la Finlande pour le compte des barrages de la Coupe du monde 2014, la charnière centrale sera au centre des préoccupations de Didier Deschamps.


Si la défense centrale était le premier chantier lors de la prise de fonction de Laurent Blanc l’été dernier, force est de constater qu’elle reste le principal axe de réflexion prioritaire pour son successeur, Didier Deschamps.

 

Sakho – Mapou,  les deux rocs
La paire Mamadou Sakho – Mapou Yanga-Mbiwa a démontré qu’elle pouvait être une option envisageable lors du match amical contre l’Uruguay. Certes, c’était une rencontre amicale mais face à une nation majeure et dont l’armada offensive a fière allure (Forlan et Rodriguez). Ces deux jeunes qui ont déjà un titre de champion ou de vice-champion de France semblent se compléter, l’un étant plutôt bon relanceur et l’autre stoppeur.

 

Rami-Koscielny, l’association de fin d’Euro
Rami à droite et Koscielny à gauche, c’est le duo qui avait été choisi par Laurent Blanc contre l’Espagne lors du dernier Euro. Un binôme qui a tenu la route contre l’Espagne malgré la défaite 2-0. Ce soir-là, c’était plus Réveillère et l’ensemble du couloir droit qui avait péché. Le joueur de Valence et celui d’Arsenal ont l’avantage d’avoir déjà été alignés ensemble en compétition. La blessure de Koscielny contre l’Uruguay peut néanmoins semer le doute pour le protégé d’Arsène Wenger, au même titre que leur temps de jeu famélique depuis le début de la saison.

 

Sakho-Rami  ou Koscielny-Mapou
Autres options possibles, notamment si Koscielny n’est pas à 100% physiquement, le tandem Sakho-Rami. Un peu moins probable, la charnière Koscielny-Mapou jamais expérimentée jusque-là et qu’il serait compliqué de tester dans un match à enjeu même si la Finlande n’est pas l’adversaire le plus dangereux. En tous les cas, le choix de mercredi fera office de première pierre à l’édifice. Un édifice, qu’il conviendra de consolider sous peine de le voir s’écrouler.

 

Par Adrien Verrecchia

 

Le 10 Sport

Retrouvez toute l'actualité du mercato

Retrouvez toutes les vidéos

Vous aimerez aussi…
Réagissez à cet article en laissant un commentaire