Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
  • SC Bastia
  • Bordeaux
  • SM Caen
  • Evian TG
  • EA Guingamp
  • RC Lens
  • LOSC
  • Lorient
  • OL
  • OM
  • FC Metz
  • AS Monaco
  • Montpellier
  • FC Nantes
  • OGC Nice
  • PSG
  • Reims
  • Rennes
  • ASSE
  • Toulouse FC
  • Ligue 2
  • Espagne
  • Angleterre
  • Allemagne
  • Italie

Choc des titans

OM-OL : Valbuena-Malbranque, l'autre duel de l'Olympico

Publié le
OM-OL : Valbuena-Malbranque, l'autre duel de l'Olympico

Indispensables à l'OM et à l'OL, Mathieu Valbuena et Steed Malbranque font les beaux jours de leur club respectif. Zoom sur les deux hommes du moment, qui se livreront un duel à couteaux tirés dimanche en clôture de la 10e journée de Ligue 1.

 

Des profils similaires, mais...
Petits par la taille (1,67 m pour Valbuena, 1,71 m pour Malbranque), ces deux joueurs atypiques ont eu cependant des parcours diamétralement opposés. Ainsi, Valbuena n'a connu qu'un club de l'élite. Et bien qu'il soit passé par le centre de formation des Girondins de Bordeaux, le joueur de l'OM  a longtemps ramé en CFA2 (Langon) et en National (Libourne). Malbranque, lui, a assez vite quitté Lyon pour l'Angleterre, où il passé une décennie à bourlinguer de club à club (Fulham, Tottenham et Sunderland). Deux chemins, un objectif commun : se faire une place au soleil malgré leur gabarit peu avantageux. Pari réussi.

 

Intouchables cette saison, chacun à sa façon
Revenu à l’OL pour une pige d’un an, Steed Malbranque s'impose -il faut se le dire- à la surprise générale en patron des Gones. Ce même joueur qui avait confié avoir perdu l'envie et le plaisir de jouer dans le Forez... où il n'avait joué en effet que 27 minutes (0-0 contre Marseille). En l'alignant régulièrement cette saison, Rémi Garde s'est assuré d'une certaine polyvalence, ce qui faisait défaut à Lyon depuis le départ de Kim Källström. « Il fait jouer les autres, il fluidifie notre jeu », a loué le coach de l'OL. Preuve en est : le milieu de terrain passé par Fulham marque peu, mais a déjà délivré deux passes décisives en seulement six matchs de Ligue 1. Métronome de l'entrejeu rhodanien, il fait également l'unanimité auprès de ses coéquipiers. « Certains journaux donnent des notes aux joueurs, avait rapporté Rémi Vercoutre. Moi, je lui mettrais dix sur dix à chaque match. C’est un des rouages essentiels de l’équipe. Il est au four et au moulin. »

 

Mathieu Valbuena, son pendant  à l'OM, s'inscrit dans le même registre. Pièce maîtresse du dispositif de Baup (755 minutes de jeu), comme il l'était déjà sous Gerets et Deschamps, le « le Petit Vélo » est avant tout un fournisseur de caviars. Le Marseillais, meilleur passeur de l'équipe l'an dernier (13 passes décisives), n'a pas tardé à dynamiter les défenses adverses dans ce nouvel exercice. Et ce gros compétiteur n'a pas pour habitude de compter ses efforts. « Moi, je veux tous les matchs ! Je ne calcule pas. Je suis à la disposition du coach, avait-il confié. Infatiguable.

 

Quid de l'Olympico ?
A l'occasion du choc OM-OL, Mathieu Valbuena et Steed Malbranque seront, malgré eux, sous les feux des projecteurs. Léger avantage toutefois au premier cité. Le Phocéen évoluera en effet à son poste de prédilection, bien calé derrière l'attaquant de pointe (Loïc Rémy ?). Ce qui ne sera peut-être pas le cas du Lyonnais. Malbranque pourrait voir son champ d'action diminué, s'il joue plus bas que contre Brest (1-0) ou Bilbao (2-1). Tout dépendra de Rémi Garde...

 

Par Yohan Roblin

 

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine,  en kiosques ou en ligne

Le 10 Sport

Retrouvez toute l'actualité du mercato

Retrouvez toutes les vidéos

Vous aimerez aussi…