Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - OM

OM : Ligue des Champions, objectifs… Jacques-Henri Eyraud revoit les ambitions à la baisse !

par A.M.

Alors que les ambitions les plus folles ont été annoncées pour l’OM version McCourt, Eyraud met les choses au clair sur les objectifs à court terme.

Depuis l’arrivée de Frank McCourt à l’Olympique de Marseille, les rêves de plus fous traversent l’esprit des supporters du club phocéen. Il faut dire que Basile Boli a récemment déclaré que l’OM pouvait viser une qualification en Ligue des Champions dès cette saison. Et si Rudi Garcia a récemment démenti viser aussi haut d’entrée, les ambitions assumées des investisseurs font rêver les fans olympiens. Mais Jacques-Henri Eyraud se montre prudent dans les colonnes de La Provence.

« Si on peut valider cette saison une place pour la Ligue Europa… »

« Que s’est-il passé autour de la Ligue des champions ? La première chose, c’est que je suis allé voir les joueurs, comme l’ensemble des collaborateurs, avec ce trophée dans les mains. Est-ce que je referais ça autrement ? Absolument pas, c’était un beau message pour leur parler de notre ambition. Après tout, la seule façon de voir ce trophée en France, c’est d’être à l’Olympique de Marseille. Pour moi, c’était un message fort pour leur dire qu’un jour, on jouerait à nouveau cette compétition. Je n’ai jamais dit qu’on la gagnerait dans les trois ans. C’est vrai, la première fois que Frank a vu Rudi, une de ses premières phrases a été de dire que son projet professionnel était de gagner la Ligue des champions. Est-ce qu’il a dit qu’il allait la gagner dans un, trois ou cinq ans ? Non. La véritable histoire, c’est celle-là. Notre projet sportif est très clair : si on peut valider cette saison une place pour la Ligue Europa, allons-y, donnons tout pour essayer d’y arriver. Ensuite, à partir de 2017-2018, notre projet sera de nous installer durablement dans les quatre premières, puis les trois premières places de L1. Nous avons toujours dit ça, rien d’autre », confie-t-il.