Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - OM

OM - Malaise : La réaction de José Anigo après l’agression de Florian Thauvin !

par J.-G.D.

Alors que Florian Thauvin a vécu une sale soirée lundi dernier, José Anigo revient sur la mésaventure du milieu de terrain de l’OM.

Si Florian Thauvin est l’un des meilleurs joueurs de l’Olympique de Marseille depuis le début de saison, l’ancien international Espoirs a été victime d’une tentative de vol lundi dernier dans les quartiers huppés de la ville. Le milieu de terrain de 23 ans n’est pas le premier à vivre ce genre de traumatisme, et lors de sa chronique sur France Football, José Anigo explique que ce phénomène n'est pas forcément propre à la cité phocéenne. 

« Ce genre d'événements existe partout »

« Cette semaine, l'agression de Florian Thauvin a fait le buzz. Encore à Marseille diront certains ! Mais face à la presse, Rudi Garcia a expliqué qu'il avait déjà vu ça ailleurs, à Lille. Mais ce genre d'événements existe partout, que ce soit en France ou à l'étranger. C'est un problème de société, qui est catastrophique pour l'image. Surtout, cela suscite de la peur chez les joueurs. Par le passé, j'ai connu cette situation à plusieurs reprises. La plus dure et la plus marquante fut celle de Vitorino Hilton (à l'OM de 2008 à 2011, agressé à son domicile avec ses proches). C'était d'une violence inouïe, et dommageable pour tous, à commencer par le joueur et sa famille qui ne voulaient plus vivre dans cette ville ! Les joueurs doivent savoir choisir les quartiers sécurisés pour leur domicile, mais aussi prendre garde aux relations amicales éphémères qui, du jour au lendemain, sont au cœur même de leur vie. Dans une ville comme Marseille, l'idéal serait presque de concentrer les joueurs dans un lieu hyper sécurisé et ultra protégé. Dans ces histoires, ce qui me gêne, c'est l'image négative que cela génère pour Marseille, alors que cette ville est un petit bijou où la vie pourrait être encore plus belle sans cette violence débile. Malheureusement, cela risque de faire fuir certains joueurs qui préféreront à salaire égal voir un autre projet sportif. Nous avons eu à le subir par le passé, et c'est bien dommage », insiste l’ancien manager de l’OM.