Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - PSG

PSG - Malaise : «Ben Arfa ? Il y aura un clash d’ici la fin de l’année...»

par A.D.

Unai Emery n’a pas vraiment laissé sa chance à Hatem Ben Arfa depuis l’ouverture du championnat. D’après Christophe Dugarry, cette situation pourrait aboutir à un clash au PSG. 

Hatem Ben Arfa n’a pas l’air d’entrer dans les plans d’Unai Emery au PSG en ce début de saison. Selon l’Équipe, le recrutement de l’ancien niçois aurait été un choix fort de Nasser Al-Khelaïfi, et non du coach basque. Cela justifierait le fait qu’il joue peu. De surcroît, d’après des déclarations de Christophe Dugarry sur RMC, le passif de l’attaquant français ne jouerait pas en sa faveur. « Il sait qu’après Lyon, c’était le bazar. Il sait qu’après Marseille, c’était le bazar. Il sait qu’après Newcastle, c’était le bazar. Il sait qu’après Hull, c’était le bazar. Le bazar partout sauf à Nice, a tonné le consultant. Emery, il ne le considère par comme un joueur confirmé, comme un cadre après une saison pleine à Nice où il a fait ce qu’il a voulu. Ce qui lui a permis d’avoir un contrat extraordinaire au PSG, on parle de 10M€ par saison!  Il va falloir qu’il se fasse sa place dans une équipe, un collectif très ambitieux. Unai Emery, il ne rigole pas, il veut des joueurs qui travaillent, travaillent. Et puis, il n’a pas son poids de forme. »

« D’ici la fin de l’année, il y aura un clash, je prends le pari »

Contrairement à son statut à l’OGC Nice, Hatem Ben Arfa doit gagner sa place, peut-être plus que d’autres. Mais à en croire Christophe Dugarry la situation de HBA pourrait virer au clash. «  Il est arrivé avec un statut de Nice qui le laisse penser qu’il peut jouer au PSG, a-t-il expliqué. Mais, il ne fait pas partie des cadres. Il faut qu’il entre dans une exigence, qu’il ait une discipline, qu’il travaille au quotidien. À Nice, on lui disait « fais ce que tu veux ». Au PSG, il y a des contraintes. Emery est décidé, il ne fera pas de concession avec qui que ce soit. Il veut bien travailler. Il demande une bonne attitude, il semble que ce soit le cas avec Ben Arfa. Tant mieux, parce qu’il n’aura aucun passe-droit. D’ici la fin de l’année, il y aura un clash, je prends le pari. Il est vexé. Il pensait qu’il venait avec un statut et un boulevard devant lui. Mais il n’a fait qu’un an de très haut niveau avec Nice. Unai Emery, il doit lui prouver qu’il est un joueur de haut niveau. Il a un combat face à lui pour avoir une minute de jeu face à la concurrence. Et il a toujours lâché jusqu’à présent face à l’opposition. »