Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - PSG

PSG - Malaise : Cavani, Ben Arfa... Cet improbable constat !

par C.C.

Edinson Cavani et Hatem Ben Arfa ont vécu une semaine compliquée avec le PSG. Pourtant l’Uruguayen a su réagir. Un journaliste aimerait bien voir l’ancien niçois faire de même.

Semaine compliquée pour Edinson Cavani et Hatem Ben Arfa. L’attaquant uruguayen a été critiqué pour vendanger trop d’occasions devant le but face à l’AS Saint-Etienne en championnat et contre Arsenal en Ligue des Champions. Quant à l’ancien Niçois, plutôt bon contre Saint-Etienne, il a pourtant été écarté du groupe contre Arsenal et contre Caen en Ligue 1 vendredi. La différence entre les deux ? El Matador a su réagir vendredi contre Caen en inscrivant un quadruplé en 45 minutes (victoire 6-0).

« Cavani est un exemple à suivre pour Ben Arfa »

Ce nouveau visage d’Edinson Cavani a été remarqué. Sur son blog, Karim Nedjari, journaliste, a apprécié sa performance et conseille à Hatem Ben Arfa d’en faire autant : « Ce samedi matin, les radios exploitent la thématique de la « revanche » pour saluer les quatre buts inscrits par Edison Cavani, mais, au fait, quelle revanche ? L’avant-centre de la Céleste n’était pas nul à la sortie du match contre les Gunners, et ce matin, il n’est pas un génie après sa performance en Normandie. Le constat est plus simple : Cavani offre trois qualités rares dans le monde individualiste du football. Et parfois, ça se retourne contre lui. Il court comme un fou pour se transformer en premier défenseur et apporter sa contribution au replacement défensif de son équipe. (…) Il ne râle jamais après ses coéquipiers. Il multiplie les appels en profondeur, les sprints et les courses longues (…)  Dans le monde du football, il est rare d’avoir un tel personnage patient, respectueux et humble. (…) Edinson Cavani est un exemple à suivre pour Hatem Ben Arfa qui vit une période trouble au PSG. Faire le dos rond, travailler dans l’ombre et ne pas tomber dans la spirale de la polémique médiatique. Dans le football, il n’existe pas de revanche contre les autres, ni contre soi-même. Il suffit juste de croire à son destin et de rester ferme sur ses valeurs. On peut être un mec bien et un bon buteur. ».