Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - PSG

PSG : Areola, Silva, Motta... Quand la colonne vertébrale est pointée du doigt !

par An.B.

Alors que le PSG a renoué avec ses doutes après la défaite à Toulouse, Olivier Dacourt estime que les contre-performances sont causées la fragilité de la colonne vertébrale de l’équipe d’Unai Emery.

Après les victoires écrasantes à Caen (6-0) et face à Dijon (3-0), on pensait que le PSG avait enfin renoué avec sa domination des saisons passées. Mais ce vendredi à Toulouse (2-0), la prestation des hommes d’Unai Emery a démontré que les maux étaient encore bel et bien présents dans le club de la capitale. Plusieurs cadres de l’ère Laurent Blanc sont méconnaissables et c'est ce que met en avant Olivier Dacourt pour expliquer la faillite collective des Champions de France en titre.

« Les saisons précédentes, la colonne vertébrale du PSG était toujours solide »

« Les saisons précédentes, la colonne vertébrale du PSG était toujours solide. Les grandes équipes, on les reconnait quand une colonne vertébrale est en place. Là, Areola avec Trapp c’est difficile, il y a eu l’histoire de Thiago Silva, Thiago Motta est fragilisé comme on le voit avec le but qu’il concède, Matuidi a désormais le même statut que les autres, et Ibrahimovic on a sous-estimé son importance… », a indiqué Olivier Dacourt dans le Canal Football Club.