Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - PSG

PSG - Polémique : L'avocate de Serge Aurier livre une nouvelle version des faits !

par La rédaction

Suite à la garde à vue de Serge Aurier, l’avocate de l’Ivoirien s’est exprimée dans les colonnes du Parisien et assure que son client n’est pas coupable, niant les faits qui ont été révélé dans la presse.

Mis en garde à vue lundi matin suite à un accrochage avec des policiers de la BAC à la sortie d’une boîte de nuit, Serge Aurier a décidé de porter plainte contre un des policiers. Le joueur du PSG contredit la version de la police et souhaite se défendre. Son avocate, maître Claire Boutaud de la Combe a réalisé une interview dans les colonnes du Parisien dans laquelle elle revient sur les faits de cette fin de nuit controversée.

« Les policiers se sont uniquement focalisés sur lui, passager, et non sur le conducteur »

Contrairement à ce qui a été dit ces derniers jours, l’avocate d’Aurier révèle que l’Ivorien n’a jamais refusé d’obtempérer. « Cela est inexact, selon lui, il n’a jamais refusé d’obtempérer. Il s’agit d’un simple contrôle routier qui dégénère dans des conditions aujourd’hui encore incertaines. Tout cela est intervenu dans un contexte particulièrement tendu et on peut légitimement comprendre que les forces de l’ordre sont actuellement sous pression. Rappelons qu’il y a eu très récemment deux fusillades dans cette rue dont l’une au cours de laquelle un policier a été blessé. Le véhicule dans lequel avait pris place Serge Aurier n’a, à aucun moment, pris la fuite, et aucune infraction n’a d’ailleurs été constatée ». Le joueur parisien se serait même exécuté aux demandes des policiers. « Il conteste cette version des faits. Selon lui, il se serait exécuté dès la première injonction. Alors qu’il s’agissait d’un simple contrôle routier, les policiers se sont uniquement focalisés sur lui, passager, et non sur le conducteur du véhicule ». Et concernant les propos qu’il aurait tenu, révélés hier dans le ParisienAurier réfute. « Il assure ne pas avoir formulé de tels propos. Il n’est d’ailleurs pas poursuivi pour des faits d’outrage. Il conteste les mots qu’on lui prête mais reconnait qu’il a pu être agacé par l’attitude irrespectueuse et agressive des policiers à son égard, et ce dès le début du contrôle ». Ce sera désormais à la justice de résoudre cette affaire. Coupable ou non, cette nouvelle polémique ne devrait pas arranger l'image public de Serge Aurier