Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - OM

EXCLU – Mercato – OM : Un ultime point de négociation bloque la vente du club

par La rédaction

Selon nos informations, les discussions sont très avancées pour la vente du club mais Margarita Louis-Dreyfus bloque encore sur un point précis.

L’impatience des supporters marseillais grandit de jour en jour. Depuis maintenant plus de trois mois, ils se languissent de savoir quel sera l’avenir de leur club dont Margarita Louis-Dreyfus ne souhaite plus avoir la charge. À moins de trois semaines de la reprise de la Ligue 1, le dossier n’est toujours pas bouclé. Mais les discussions sont à un stade très avancé. Selon nos informations, le principal point d’achoppement se situe sur la garantie du passif. Margarita Louis-Dreyfus a d’abord refusé d’assumer les dossiers encore en cours et les conséquences éventuelles qu’ils pourraient avoir sur le futur repreneur. Exemple très simple : le licenciement de l’ancien entraîneur, Michel. Toutes les parties ont rendez-vous aux prud’hommes dans les mois à venir. L’OM a constitué un dossier motivant le fait de ne pas payer les 2,5 millions d’euros d’indemnités pour l’Espagnol et son staff. Mais si le conseil des prud’hommes donne raison à Michel, l’OM devra passer à la caisse. En refusant d’assumer le passif du club, Margarita Louis-Dreyfus explique aux repreneurs que ce sera à eux de payer…

Margarita fait un pas en avant…

Outre le dossier Michel, l’OM traînerait également d’autres « casseroles ». Comme révélé par Le 10 Sport, Vincent Labrune aurait pris des engagements vis-à-vis de Lassana Diarra pour s’acquitter du montant de l’amende suite à sa condamnation par le TAS. Une somme de 10 millions d’euros. Dans l’affaire dite des « transferts douteux », dans laquelle plusieurs responsables marseillais ont été mis en examen, le club ne s’est pas constitué partie civile. En cas de condamnation future, l’OM peut donc être pénalement, mais également financièrement, responsable. Là encore, dans un premier temps, Margarita Louis-Dreyfus a refusé d’offrir des garanties. Depuis, la patronne de l’OM a fait un pas en avant. Elle pourrait accepter une garantie du passif mais dans des conditions limitées. Les discussions avancent, lentement. Et un autre pas pourrait être fait.

Une décision lourde de sens pour Margarita

Pour permettre aux futurs investisseurs d’être rassurés, notamment dans l’affaire des « transferts douteux », Margarita Louis-Dreyfus pourrait prendre une grande décision. Afin de « couvrir » l’entité phocéenne, et lui éviter des ennuis d’envergure sur le terrain judiciaire, l’actionnaire principal pourrait demander à ce que l’OM se constitue partie civile. Mais en dédouanant les responsabilités du club, MLD prendrait le risque de charger les personnes mises en examen jusqu’ici… Vincent Labrune, ancien proche et président de la propriétaire, notamment. Va-t-elle franchir ce pas, pour favoriser la vente du club, au détriment des relations qu’elle a pu entretenir avec ses dirigeants ? L’avenir le dira. Mais une chose est certaine : sans garantie de passif, aucun repreneur n’osera s’aventurer sur le Vieux Port.

A.B.