Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Départ, offres... Une ancienne pépite tacle Galtier !

par An.C.

Vendu par l’ASSE à l’AS Monaco pendant l’été 2015, Allan Saint-Maximin est revenu sur sa relation compliquée avec son ancien entraîneur, Christophe Galtier.

Un épisode fâcheux dans la carrière d’Allan Saint-Maximin. Le Français, ancien joueur de l’ASSE entre 2013 et 2015, a vécu certains moments difficiles dans ses derniers mois stéphanois. L’ailier droit avait prolongé son contrat en février 2015, mais il avait ensuite rejoint l’AS Monaco. Peu utilisé, le joueur de 19 ans était parti en prêt à Hanovre. Pour cette nouvelle saison, Le jeune monégasque est prêté au SC Bastia. En deux rencontres officielles avec le club corse, l'ancien champion de France U17 a inscrit un but. 

« Je ne me sentais plus comme chez moi »

Dans un entretien accordé au site officiel de Bastia, Allan Saint-Maximin n’a pas été tendre avec Christophe Galtier : « En février 2015, j’ai prolongé mon contrat avec l’ASSE jusqu’en 2019 mais quelques mois après, je me suis engagé avec l’AS Monaco. Sincèrement, quand j’ai prolongé à Sainté, je m’attendais à avoir beaucoup de temps de jeu, à me sentir vraiment bien, épanoui, etc. mais je suis rendu compte qu’en fait Saint-Etienne ne comptait pas plus que ça sur moi. Il y avait des offres et je ne me sentais plus comme chez moi à Saint-Etienne. Ce n’est pas forcément de la faute des supporters, je pense que c’est plus de la faute du coach, du staff, de tout ça… Je pense que le problème était vraiment là (…) Après, il y en a beaucoup qui peuvent dire que je suis insolent, que je manque de respect, que ci, que ça… Mais ce n’est pas la vérité, je ne suis pas du tout comme ça ! Tous mes partenaires ici à Bastia le savent. C’est un peu l’image qu’on essaye de me coller. C’est ça le problème, je n’essaie jamais de montrer que je ne suis pas comme ça. À force, ce n’est pas que ça cette image me pose plus de problèmes, mais j’en prends l’habitude. Je n’essaye pas de leur montrer que ce n’est pas la vérité car ce serait leur donner raison. Moi je laisse les gens parler, je sais ce que je suis. Les personnes qui me connaissent savent très bien ce que je suis. »