Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Tapie, Qatar … Les conseils de Bouchet à Frank McCourt !

par T.K.

Ancien président de l’OM de 2002 et à 2004, Christophe Bouchet a évoqué la vente du club et a donné ses conseils au futur acquéreur, Frank McCourt, afin que sa future gestion du club soit réussie…

« Mon projet, il s’appelle "OM champion." Il y aura quatre objectifs stratégiques. Le premier sera de bâtir une équipe qui va, régulièrement, année après année, lutter pour gagner le Championnat de France. » À peine l’annonce dévoilée, Frank McCourt a révélé les contours de son projet pour l’Olympique de Marseille. Mais pour Christophe Bouchet, ancien président de l’OM entre 2002 et 2004, la gestion du club phocéen ne sera pas chose aisée. Auteur du livre « L'Olympique de Marseille : les années Tapie », paru chez Solar en 2000, celui qui est aujourd’hui adjoint au maire de Tours (UDI) a donné ses conseils pour que le futur acquéreur américain réussisse sa « gestion hors-sol » du club vainqueur de la Ligue des Champions en 1993…

« Une réussite de gestion hors-sol : Bernard Tapie »

« Je donnerai à Frank McCourt le même conseil qu'à tous ceux qui viennent de l'extérieur de Marseille. Un club, c'est avant tout l'expression d'un territoire. L'OM c'est Marseille, la Provence, un peu plus largement la France et l'Afrique du Nord. Il faut l'enraciner avec des acteurs locaux. Il n'y a qu'une réussite de gestion hors-sol dans le football français, contrastée mais une réussite, c'est celle de Bernard Tapie. C'était un homme fort, il avait une ténacité, du courage et une envie formidables. C'est le seul à avoir réussi cette gestion hors-sol. Ce que j'appelle la gestion hors-sol, c'est ces grands actionnaires, qu'ils soient en Russie, aux États-Unis ou au Qatar. S'ils n'ont pas compris qu'il fallait trouver plein de petits points d'enracinement dans la cité au sens presque politique du terme, ils n'arriveront à rien. Il faut que le monde politique local soit concerné, que le monde économique marseillais soit concerné et que les supporters soient vraiment concernés. Il faut un ensemble et trouver les gens qui vont créer toutes ces passerelles et faire que l'OM est bien le club local. Je ne pense pas qu'il y ait quelqu'un dans le monde pour injecter autant d'argent à l'OM qu'il n'en faudrait. Mon seul conseil est de trouver un consensus local et des envies locales, tisser les liens nécessaires à Marseille », a ainsi déclaré Christophe Bouchet pour Le Phocéen.