Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Transfert, critiques… Diarra envoie un message aux supporters !

par G.d.S.S.

Après un mercato estival mouvement durant lequel il était proche de quitter l’OM et a été beaucoup critiqué pour son attitude, Lassana Diarra règle ses comptes et fait passer un message aux supporters.

C’est un fait, le dossier Lassana Diarra fait couler beaucoup d’encre depuis plusieurs mois à l’OM. Désireux de quitter le club phocéen, l’international français est vivement critiqué de la part de nombreux supporters pour son comportement. Un procès d’intention qui ne plaît pas du tout à Lassana Diarra, qui s’accorde un droit de réponse ce samedi dans les colonnes de La Provence.

« Les supporters ne savent pas tout »

« Pour moi, ce ne sont pas des critiques. Ils (NDLR : les supporters) ne savent pas tout. Je me mets à la place du supporter. J’ouvre le journal et je vois : Diarra veut partir pour qu’on paye son amende de 10 M€, pour ci, pour ça... La première chose qui lui vient à l’esprit, c’est quoi ? Il est venu à l’OM, il n’avait pas joué pendant seize mois, il a fait une bonne saison, il veut de l’argent, il veut ci, il veut ça... Voilà ce qu’on a présenté aux supporters. Après, il y a eu mes pépins, mes blessures, mes performances ont diminué. Donc, on a dit que Lassana n’avait plus envie de jouer, qu’il avait la tête ailleurs... Je vais encore vous poser une question : vous croyez que c’est en restant dans mon lit, allongé, que je vais faire avancer le schmilblick ? Ça me servirait à quoi ? J’ai disputé les trois premières journées au mois d’août, mais est-ce que j’avais fait un match de préparation ? Non. Vous savez pourquoi j’ai joué ? Parce qu’il y avait Franck Passi, pas mal de jeunes, et qu’il fallait aider. Le club et la direction savaient très bien que je n’étais pas prêt. Des joueurs sont blessés, un mois, deux mois. On n’entend rien. Et quand c’est Lassana Diarra, il doit mettre sa cape ! Mais il y a plein de choses. Comment je suis dans ma tête ? Heureux, pas heureux ? Quand l’an dernier, je me fais cambrioler, on va dire que j’ai inventé ? Il faut arrêter ! », explique le joueur de l'OM.