Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Krychowiak, Meunier, Ben Arfa... Le recrutement pose problème

par Arthur Montagne

La victoire du PSG contre Nancy (2-1) était certes cruciale, mais elle n'a pas rassuré quant à la qualité de jeu du club de la capitale avant la venue de Bâle au Parc des Princes. Et le recrutement estival n'y est pas étranger.

Depuis l’arrivée de QSI à la tête du Paris Saint-Germain en 2011, rares sont les échecs importants en terme de recrutement. S’il y a eu quelques couacs, dans l’ensemble, les mercatos étaient cohérents. La cuvée estivale 2016 pourrait marquer un tournant et coïncide étrangement avec l'arrivée de Patrick Kluivert dans l'organigramme parisien. Mi-octobre, aucune recrue ne s’est en effet véritablement imposée, et la rencontre contre Nancy n’a fait que confirmer la tendance. La concurrence vénérée par Unai Emery est donc mise à mal. De là à voir un danger pour la saison parisienne ?

L’incompétence de Kluivert au grand jour

Avant d'affronter le FC Bâle en Ligue des Champions, les doutes sont en effet permis. Depuis le début de saison, aucune recrue ne s'est imposée. Il faut dire que pour ses premiers pas de dirigeant, Patrick Kluivert intrigue, ou pire inquiète. Ses erreurs sont flagrantes. Pourquoi avoir laissé filer David Luiz le dernier jour du mercato sans le remplacer ? Pourquoi ne pas accéder à la demande d'Emery qui réclamait une doublure à Edinson Cavani ? Des questions que doit également se poser Unai Emery, laissé seul sur le devant de la scène assumant les critiques pendant que l'ancien buteur du Barça se fait discret. Pour travailler ? Même pas. Les dossiers chauds du PSG en attente s'accumulent. Thiago Silva, Blaise Matuidi et Edinson Cavani attendent toujours une prolongation de contrat qui tarde à venir...

Les messages clairs d’Unai Emery

En attendant, Unai Emery continue de tâtonner... Et de faire passer des messages. Plusieurs fois cette saison, il s'est passé des services de nombreuses recrues, revenant même au système de Laurent Blanc. Si certains ont pris ça pour un aveu de faiblesse, jugeant qu'il reniait sa philosophie de jeu, cela pourrait être tout l'inverse. Le technicien basque veut faire comprendre à sa direction qu'il souhaite d'autres joueurs que ceux qui ont été recrutés. Il ne désirait pas Hatem Ben Arfa et n'a pas hésité à l'écarter du groupe puis à lui préférer le jeune Ikoné. Krychowiak passe désormais derrière Motta dans la hiérarchie, voire Rabiot. Thomas Meunier joue, mais montre de cruelles lacunes défensives. Enfin Jesé n'est pas plus utilisé par le nouvel entraîneur du PSG. En même temps, pourquoi un remplaçant du remplaçant au Real Madrid aurait le niveau pour jouer à Paris ? Unai Emery envoie donc un message clair à ses joueurs, mais aussi sa direction. Celui qui formait un binôme parfait avec Monchi semble moins apprécier la compagnie de Kluivert. Et s'il s'en défend, arguant l'importance de la communication, il y a de la friture sur la ligne entre les deux hommes forts du secteur sportif du PSG

@Arthur_Montagne