Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Pierre Ménès remet en cause le choix Unai Emery !

par G.d.S.S.

Le PSG reste sur trois résultats décevants, et les méthodes d’Unai Emery suscitent déjà de nombreuses interrogations chez les observateurs. Pierre Ménès explique d’ailleurs que le club parisien ne devrait pas faire preuve de patience au sujet de l’Espagnol…

Unai Emery doit-il déjà craindre pour son avenir sur le banc du PSG ? Alors que le club de la capitale reste sur une défaite à Monaco (3-1) et deux matchs nuls consécutifs contre l’ASSE puis Arsenal (1-1) mardi soir en Ligue des Champions, les méthodes et les choix du technicien espagnols comment à être remis en question. Sur son blog officiel ce mercredi, Pierre Ménès explique d’ailleurs que le PSG aurait des raisons de perdre rapidement patience avec l’ancien entraîneur du FC Séville.

« De la patience ? Mais quelle patience ' »

« Ça fait donc trois matchs consécutifs sans victoire pour Paris. Alors je vais lire mercredi qu’il faut du temps pour que ça se mette en place, qu’il faut de la patience… De la patience ? Mais quelle patience ? On est au PSG les gars, il y a des objectifs à remplir tout de suite. Là, on n’est pas en Ligue 1, où on sait bien que, bon an mal an, le champion en titre va reprendre tôt ou tard sa marche en avant. Non, là on est en Ligue des Champions. La première place du groupe est déjà en danger à l’issue du premier match, dans un groupe où, cette fois, il n’y a ni le Real ni le Barça. Et puis, encore une fois, Emery n’est pas arrivé sur un champ de ruines. Il arrive dans un club qui vient de remporter 11 trophées en trois ans et qui avait des certitudes tactiques. Alors changer pour imprimer sa patte, c’est bien. Mais il faut que ça marche. Et pas à la Saint-Glinglin. Parce que pour l’instant, même si - je le répète - le résultat vient surtout de la faillite d’un seul homme, le PSG n’a rien de très rassurant… », lâche Pierre Ménès, laissant entendre qu’Unai Emery n’est probablement pas l’homme de la situation au PSG.