Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : «On n’a rien recruté, on n’a aucune ambition…»

par T.K.

Alors que l’affluence du stade Vélodrome n’a même pas atteint la moitié de sa jauge totale lors du match OM-OL (0-0) dimanche, un chef de supporters a allumé Vincent Labrune et Margarita Louis-Dreyfus, principaux responsables selon lui…

32 564 spectateurs. C’est, selon La Provence, l’affluence catastrophique enregistrée au stade Vélodrome dimanche soir à l’occasion du choc entre l'OM et l'OL (0-0) en clôture de la 5e journée de Ligue 1. D’une capacité totale est de 67 394 places, l’enceinte phocéenne était donc loin d’être remplie. Un chiffre qui fait pâle figure à côté des quelque 57 500 spectateurs qui s’étaient massés l’année dernière lors du OM-OL de tous les dangers pour la dernière année de Vincent Labrune et MLD à la tête de l’OM. L’ancien président phocéen serait d’ailleurs le principal responsable de la piètre affluence réalisée ce week-end selon Michael Tonini, le président des Yankees, l’un des principaux groupes de supporters marseillais...

« Un massacre programmé Vincent Labrune et confirmé par Margarita Louis-Dreyfus »

« Il ne faut pas oublier qu’on vit aujourd’hui la conséquence d’un massacre programmé par notre ancien président (Vincent Labrune), qui a été, en quelque sorte, confirmé par Margarita Louis-Dreyfus, parce qu’elle n’a pas voulu réagir pour améliorer la situation. Aujourd’hui, les supporters sont en attente d’un repreneur, de jours meilleurs. Force est de constater que ce n’est plus l’Olympique de Marseille qu’on va encourager. C’est autre chose. (…) En début de saison, on n’a même pas une perspective d’avenir. On n’a rien recruté. On n’a aucune ambition. C’est très difficile d’attirer les foules et de galvaniser un stade quand on s’appelle l’OM mais que derrière, il n’y a plus rien », a notamment confié Michel Tonini dans des propos accordés à RMC.