Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
  • SC Bastia
  • Bordeaux
  • SM Caen
  • Evian TG
  • EA Guingamp
  • RC Lens
  • LOSC
  • Lorient
  • OL
  • OM
  • FC Metz
  • AS Monaco
  • Montpellier
  • FC Nantes
  • OGC Nice
  • PSG
  • Reims
  • Rennes
  • ASSE
  • Toulouse FC
  • Ligue 2
  • Espagne
  • Angleterre
  • Allemagne
  • Italie

Boucher

Real : l'agresseur de Cristiano Ronaldo est un dangereux récidiviste

Posté le , mise à jour le
Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo est sorti à la mi-temps face à Levante. Pas une sanction sportive, mais une obligation physique, après le coup de coude infligé par David Navarro. Ce dernier n’est d’ailleurs pas à son coup d’essai.

 

Cristiano Ronaldo, une pleureuse ? Dimanche, l’international portugais n’a pourtant pas bronché, quand lors de la première mi-temps de la rencontre de Liga face à Levante, un mauvais geste de David Navarro lui a explosé l’arcade sourcilière. Le visage en sang, CR7 a patiemment attendu que les médecins madrilènes nettoient la plaie avant de rejoindre la pelouse pour inscrire un joli but. Mais à la mi-temps, Ronaldo, victime de troubles de la vision, préféra abandonner ses coéquipiers.

 

Un attentat sur Luis Figo

David Navarro, lui, a gentiment terminé la rencontre. Le défenseur espagnol est pourtant coutumier du fait. Marca nous permet d’en savoir un peu plus sur les exploits passés de l’ancien joueur du FC Valence. En 2010-2011, il avait été coupable du même geste, sur l’immense Fernando Llorente. Le Basque avait fini dans le même état que Ronaldo : en sang. Pire encore, un attentat, commis lors de l’exercice 2003-2004, déjà face au Real, et contre un autre Portugais. Luis Figo s’avance balle au pied face à Navarro, qui se lance dans un tacle immonde, les pieds décollés sur les genoux du milieu madrilène.

 

Messi sur sa liste

Mais le principal fait d’armes de l’Espagnol restera sa prestation lors du match de Ligue des champions opposant Valence à l’Inter, le 6 mars 2007. A la fin du match, une bagarre générale explose et Navarro frappe Burdisso au visage. Il lui fracture le nez et écopera de sept mois de suspension. Navarro aime les grands joueurs, et ne fait pas de jaloux. Contre le Barça, en 2011, il était allé provoquer Messi après seulement onze secondes de jeu. Oui, tous les Espagnols ne sont pas des gentils joueurs de ballon.

Le 10 Sport

Retrouvez toute l'actualité du mercato

Retrouvez toutes les vidéos

Vous aimerez aussi…