Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Handisport

Handisport - Bosredon : « Je suis pris pour un fou » (vidéos)

par La rédaction

Mathieu Bosredon disputera les Jeux Paralympiques cet été à Rio. L’athlète cache pas son ambition de remporter sa première médaille d’or. « Ensemble vers Rio » vous fait découvrir un sportif qui a le goût du risque.

Mathieu Bosredon est un battant. L’athlète est paraplégique depuis l’âge de quatre ans. Féru de compétition, il se lance tout jeune dans la natation. Conscient qu’il est loin d’être un poisson dans l’eau, il délaisse la nage pour le handbike, un sport dans lequel il s’épanouie et imagine réaliser son rêve : disputer les Jeux Paralympiques. « Le plus pénible dans ce sport, c’est de monter dans le vélo », s’amuse-t-il. A 25 ans, il est aujourd’hui champion de France et international de paracyclisme. Grâce à sa médaille de bronze aux championnats du monde 2015, il disputera les prochains JO. Un objectif qu’il s’est fixé depuis l’adolescence : « Mathieu Bosredon qualifié pour les Jeux, personne n’y croyait. Moi je le dis depuis que j’ai 12 ans, j’ai toujours eu que ça dans la tête. » Cette qualification ne lui suffit pas pour autant. S’il se rend à Rio, c’est pour remporter son premier titre aux jeux paralympiques cet été. Même si, selon lui, l’essentiel est assuré. « Quand je vois les cyclistes valides en train de se la mettre (essoufflés), je me dis là tu as gagné Mathieu, confie-t-il. Ma première victoire, elle est là. Après, aller au Jeux c’est mon petit défi à moi. Mais le défi de ma vie, il est déjà… (réalisé). »

« Je suis pris pour un fou »

Bien qu’il soit respecté des cyclistes, son entourage ne parvient pas à faire abstraction des risques qu’encourt le handbike. Conscient du danger, il préfère croquer la vie à pleine dents. « Aujourd’hui je suis pris pour un fou. Quand je fais du handbike dehors, je suis à 7cm du sol, allongé. Le premier truc que les gens me disent ce n’est pas, ‘’c’est extraordinaire ce que vous faites etc’’, mais c’est plutôt : ‘’vous allez vous faire écraser’’. Eh bien si je dois me faire écraser, je me ferais écraser. Je suis dans le risque, je tente des choses parce que si tu ne tentes rien, tu as une vie basique. » 

Pour découvrir l'épisode de Mathieu Bosredon, cliquez sur l'image