Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Handball

Handball – Mondial 2017 : Les Experts ont besoin de vous !

par Alexis Bernard

L’équipe de France de handball a rendez-vous avec son destin. Sur ses terres (du 11 au 29 janvier), les Bleus veulent triompher comme jamais ils ne l’ont fait dans leur riche histoire. Un moment qu’ils veulent partager avec leurs supporters. À l’initiative de la Caisse d’Epargne, partenaire majeur de l’équipe de France, vous allez découvrir les contours de l’opération « Premiers supporters des supporters ». Le 10 Sport a suivi les Bleus depuis le début du rassemblement à Capbreton. Voici le premier message des Experts.

Ils sont champion d’Europe, du Monde et surtout champion Olympique. Ils n’ont plus rien à prouver. À personne. Pas même à leur propre exigence, moteur de leur incroyable réussite. Leur histoire est déjà écrite, gravée dans le marbre des Inoubliables du sport français. À jamais. Et pourtant, les Experts ont encore l’appétit aiguisé, affiné à l’humilité et au sens du devoir. « On nous pose toujours la question, comment trouver la motivation pour gagner après autant de victoires, sourit William Accambray. C’est comme ça, c’est en nous (sourire) ». À chercher dans leur regard, on trouve simplement de l’évidence. Ils n’ont effectivement pas le choix, c’est dans leur ADN. Encore plus quand le championnat du monde se déroule à la maison, devant ses supporters. « On a envie d’y être, si vous saviez », lâche Nedim Remili, arrière du PSG et de l’équipe de France. Pourtant, dans le miroir de cette impatience, les Experts n’en mènent pas large…

Une humilité affolante

Dans les couloirs du Baya Hôtel, lieu de résidence de leur préparation à Capbreton, difficile de trouver un Expert certain de triompher au Mondial. « Tout le monde va vouloir nous taper chez nous », lance Nikola Karabatic, leader incontestable d’un groupe totalement soudé. Les discours de prudence sont les mêmes chaque fois qu’un micro est ouvert. Et même quand Didier Dinart, entraîneur de l’équipe de France, taquine Luc Abalo en pleine interview, l’homme élastique n’a besoin que de quelques secondes pour retrouver son sérieux : « On rigole mais ce Mondial ne sera pas simple. Pas simple du tout, même ». D’une humilité maladive, la meilleure équipe du monde refuse de se voir sur le podium avant l’heure, l’or autour du cou. La seule chose qu’ils acceptent, c’est leur statut de favori. « Ça serait gonfler de se mettre dans la peau de l’outsider », sourit Luka Karabatic.

Ils veulent des salles pleines à craquer

Difficile de parler très longtemps de l’enjeu ou du jeu, tous ont tellement hâte d’y être. Pour entrer dans le vif du sujet, se rassurer et monter en régime. Mais aussi, et surtout, pour goûter à la saveur incomparable d’une telle fête avant l’Euro. « On a vu ce que c’était avec l’Euro des footballeurs cet été, souligne Cyril Dumoulin, gardien de but nantais des Bleus. Ça donne envie, on veut ça, nous aussi ». Marqués au fer rouge par les salles endiablées aux Jeux de Londres, le nectar incomparable d’un Bercy ou des ambiances surchauffées qu’ils connaissent en club, à Vezprem (Hongrie), notamment, les Experts savent que le public sera l’un des facteurs clés de leur succès. Leurs messages à destination des supporters sont une invitation sincère à vivre ce « truc de fou » qu’ils attendent tous. Dès le premier match, contre le… Brésil.

Durant tout le Mondial, retrouvez les interviews exclusives des Experts sur le10sport.com. En partenariat avec la Caisse d’Epargne, l’équipe de France de handball s’adresse à tous ses supporters !



Nikola Karabatic : « La performance du public aura un impact sur notre Mondial »

Thierry Omeyer : « À Londres, le public nous a permis d’aller chercher l’or »

Luc Abalo : « Ce Mondial, c’est le moment de se lâcher, profitez-en ! »

Daniel Narcisse : « Venez en famille, avec vos amis et faites du bruit ! »

Valentin Porte : « Bercy plein à craquer de supporters, c’est quelque chose… »

Cyril Dumoulin : « La relation avec le public sera déterminante sur notre performance »

William Accambray : « Dans le doute ou l’euphorie, le public a une importance capitale »

Nedim Remili : « Avec nos supporters à la maison, on peut renverser des montagnes » 

Vincent Gérard : « Supporters : n’allez pas trop vite sur la Marseillaise ! »

Cédric Sorhaindo : « On veut offrir quelque chose de beaux à nos supporters »


Le programme des Bleus

11 janvier (Paris)
France – Brésil

13 janvier (Nantes)
Japon – France

15 janvier (Nantes)
France – Norvège

17 janvier (Nantes)
Russie – France

19 janvier (Nantes)
France – Pologne