Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Basket

Basket - JO RIO 2016 : Nicolas Batum évoque sans détour la rivalité avec l’Espagne !

par T.K.

Avant le quart de finale qui opposera l’équipe de France à l’Espagne aux Jeux olympiques de Rio, Nicolas Batum est revenu sur l’« intense rivalité » entre les deux nations…

« Qu’on en ait envie ou pas, j’ai l’impression que, chaque année, c’est écrit. On les a battus chez eux au Mondial 2014, ils nous ont battus chez nous à l’Euro 2015. Ça fera une belle sur terrain neutre. Et il y a ce quart de finale perdu en 2012 (défaite 59-66) qu’on a envie d’effacer, d’exorciser », déclarait Nicolas Batum (27 ans) avant de savoir quel serait l’adversaire des Bleus en quart de finale des Jeux olympiques de Rio. Et c’est finalement l’Espagne, la grande rivale, que Tony Parker et sa bande retrouveront sur leur route au Brésil. Une rivalité sur laquelle l’arrière des Hornets de Charlotte est revenu dans des propos recueillis par L’Équipe.

« Qu'on s'aime ou qu'on se déteste, on se respecte quand même »

« Si on aime détester les Espagnols ? Oui, c'est ce qui fait la rivalité dans le sport, c'est pour ça que ce sont toujours des matches intenses. On ne les aime pas parce qu'ils sont forts, ils ne nous aiment pas parce qu'on peut leur créer des problèmes. Mais qu'on s'aime ou qu'on se déteste, on se respecte quand même. On veut se jouer parce qu'on sait que ce sont des grosses batailles à chaque fois », a notamment déclaré Nicolas Batum dans les colonnes du quotidien français.