Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Athlétisme

JO RIO 2016 - Athlétisme : Lavillenie présente ses excuses après sa comparaison choquante !

par An.B.

Agacé par l’attitude du public brésilien lors de la finale du saut à la perche, Renaud Lavillenie a comparé ce comportement à celui du public des Jeux de Berlin de 1936 pour Jessie Owen. Il a présenté ses excuses dans la foulée.

Visiblement, Renaud Lavillenie ne digère pas sa médaille d’argent. Alors que le Clermontois était pratqiuement assuré d’un deuxième titre olympique, l’enfant du pays Thiago Braz da Silva a contre toute attente pulvérisé son record personnel de dix centimètres et passé une barre à 6,03 mètres qui a crucifié les espoirs du perchiste français. Mais le recordman du monde n’a pas apprécié l’accueil qui lui a été fait par le Maracaña, et l’a fait savoir.

« J'ai réagi à chaud et je m'aperçois que j'avais tort »

Renaud Lavillenie avait notamment déclaré « L’athlé, ce n’est pas le foot. Si c’est pour siffler, qu’ils restent chez eux devant leur télévision. En 1936, la foule était contre Jesse Owens. On n’avait pas vu ça depuis ». Une comparaison plus que malheureuse puisque pour rappel, Jessie Owen était un athlète noir qui avait remporté les épreuves du 100 mètres et du 200 mètres alors que ces Jeux étaient organisé à Berlin par Hitler. Le multiple champion d’Europe a présenté ses excuses sur son compte Twitter : « Désolé pour cette mauvaise comparaison. J'ai réagi à chaud et je m'aperçois que j'avais tort. Je m'excuse auprès de tout le monde ».