Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Omnisport

JO RIO 2016 - Athlétisme : Yohann Diniz évoque son cauchemar sur le 50km marche !

par J.-G.D.

Alors que Yohann Diniz a réussi à finir son 50km marche, malgré des problèmes gastriques et une chute, le Français revient sur son calvaire.

Véritables athlètes des temps modernes, les marcheurs ont souffert vendredi lors du 50 kilomètres. Les visages étaient marqués à l’arrivée, et Yohann Diniz, parti en fanfare, a dû se résoudre à vite laisser filer certains de ses concurrents suite à des problèmes gastriques et une chute due à la déshydratation. Dans des propos rapportés par Le Monde, le Français évoque ses énormes difficultés lors de cette course.

« J’avais vraiment de grosses douleurs »

« J’ai tout de suite eu de gros soucis au niveau gastrique dès le dixième kilomètre. Ça s’est vite transformé en saignements à partir du 12e, puis au 15e, 20e, 25e. Forcément, ça te pompe de l’énergie. Le corps doit lutter contre ça, contre la déshydratation. Après on ne va pas faire dans le scato, mais j’étais en manque de jus. J’ai vraiment perdu beaucoup de sang entre le 10 et le 15e kilomètre. J’ai attendu le Canadien (Evan Dunfee) pour essayer de me refaire la cerise. Mais je n’arrivais plus du tout à suivre et j’avais vraiment des grosses douleurs. Après, je crois que je suis tombé, des gens ont voulu que je m’arrête, je ne me suis pas arrêté. On m’a aidé à me relever, je ne m’en souviens même pas. Il semblerait que les Australiens auraient voulu porter réclamation, mais ils ne l’ont pas fait. Ça reste encore un tout petit peu humain. Je n’aurais pas pu abandonner. Mon disque dur n’était pas formaté pour l’abandon. Il était formaté pour aller au combat. Il y avait trois places sur le podium, je fais partie des cinq autres qui sont dans les huit premiers. Je me satisfais de ça. La vie ne s’arrête pas à une médaille. Je suis satisfait de ce que j’ai fait. Je me suis battu. Je suis allé au bout de ce que je pouvais donner », explique-t-il.