Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
JO RIO 2016

JO RIO 2016 - Tennis : Gilles Simon revient sur sa défaite face à Rafael Nadal !

par G.M.

Battu par Rafael Nadal, Gilles Simon a exprimé quelques regrets, même s’il est déjà content d’avoir participé aux JO…

Les Jeux Olympiques de Rio sont donc désormais terminés pour Gilles Simon. S’il a bien combattu face à un Rafael Nadal qui semble retrouvé, le Français s’est donc incliné, laissant Gaël Monfils comme seul représentait français en tennis. Interrogé après sa défaite, Simon s’est montré plutôt mitigé, entre amertume et satisfaction…

« J’ai essayé de faire du mieux possible »

« Mon sentiment est un peu mitigé, j’ai pris du plaisir à jouer ce match, je retrouve la forme, la condition physique, il y a eu beaucoup de bonnes choses sur le terrain. En même temps, il y a la déception de la défaite, puisque quand on est aux Jeux, on a forcément l’ambition d’avoir une médaille, et ce n’est pas le cas. À certains moments, il faut que j’arrive à le bousculer un peu plus. Maintenant, à 5-5, dans le tie-break, il y a deux échanges très durs, avec le vent, est-ce qu’il ne peut pas me faire une tranche, en rater une de plus… J’ai essayé de faire du mieux possible, même à la fin, au second set, j’ai réussi à m’accrocher (à 7-6, 5-2, service Nadal, il a déberaké pour revenir à un seul break de retard), j’avais de bonnes jambes, je sentais que je pouvais encore jouer pendant longtemps. Ce n’est pas de l’excellent Nadal, c’est du bon Nadal. Il y avait beaucoup de vent, donc ce n’était pas évident de frapper fort près des lignes. Je suis content d’être venu ici, j’étais déjà content d’être allé à Londres et à Pékin. Bon, à Tokyo (en 2020), à mon avis, vous ne m’y verrez pas (il aura 35 ans en 2020). À l’arrivée, j’ai réussi ici à retrouver mon jeu. Les choses sont assez simples, il y avait un règlement à respecter, il ne l’a pas respecté. Il y a une sanction, logique, qui tombe derrière. C’est dommage parce que ça donne une mauvaise image du tennis. L’état d’esprit était excellent, et ce n’est pas ce qui ressort », a ainsi confié Gilles Simon.