Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Tennis

JO RIO 2016 - Tennis : Le coup de gueule du DTN sur les résultats de la délégation française

par T.K.

Après le zéro pointé de la délégation française lors de ces Jeux olympiques de Rio, Arnaud Di Paquale, le directeur technique national, a fustigé les polémiques qui ont « pollué » l’état d’esprit des athlètes à Rio...

Alors qu’il avait annoncé un objectif de « trois médailles » pour la délégation française olympique de tennis, le directeur technique national (DTN), Arnaud Di Paquale, a accepté de dresser le bilan des médiocres résultats des athlètes français(es) aux Jeux Olympiques de Rio. Et pour le DTN, entre le « textilegate » déclenché par les propos de Kristina Mladenovic, l’exclusion de Benoît Paire et le drame vécu par le décès de Patrick Bordier, kiné de l’équipe de France, cette olympiade brésilienne a tout bonnement été un fiasco.

« On a dû gérer plus d’extra-sportif que de terrain »

« Le bilan ? Il n’est pas bon du tout, on est passés à côté. On a été malmenés pendant dix jours, en gérant plus d’extra-sportif que de terrain. C’est dommage parce qu’au fond, hors Benoît (Paire) et les propos de Kristina (Mladenovic), l’ambiance était canon. Je ne crois pas que tout ça ait pu jouer sur la performance, mais, forcément, ça a pollué. L’autocritique, il faut tous la faire, tout le monde doit se remettre en question, le staff comme les athlètes. Il faut que chaque athlète se responsabilise, sorte un peu de son cocon. Tu es aux Jeux, tu t’adaptes aux conditions. Un joueur de tennis peut changer d’habitudes pendant dix jours, ce n’est pas comme si l’environnement était déstabilisant. Attention, je ne suis pas en train de me dédouaner, je dis juste que la Fédération est là pour essayer de mettre les athlètes dans les meilleures conditions, et pas l’inverse », a notamment expliqué le dirigeant dans les colonnes de L’Équipe.