Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Volley

Une Supercoupe de rêve pour le GFC Ajaccio Volley et Bpifrance !

par La rédaction

Le GFC Ajaccio Volley peut écrire une nouvelle page de son incroyable histoire, ce samedi soir, en finale de la Supercoupe de France. Le club partenaire de Bpifrance affronte le géant parisien sans aucun complexe.

Comme au football, la Supercoupe de volley oppose le vainqueur de la Coupe de France au champion de France. Fait inédit cette année, elle est organisée loin de Paris, sur l’Île de Beauté, à Ajaccio : « A ma demande, cette finale est délocalisée pour la première fois, se réjouit Antoine Exiga, emblématique président du GFC Ajaccio Volley. Nous attendons 2 000 personnes, ça va être quelque chose… » Dans sa voix, difficile de ne pas déceler de l’impatience. Et pour cause… Son GFCA, qu’il porte à bout de bras depuis tant d’années, participera à la finale masculine. En face, il y aura l’ogre parisien, déjà vainqueur en 2004 et 2013 (le reste des trophées étant dans l’armoire de Tours…). Chez les filles, les filles d’Anny Courtade (RC Cannes) ferrailleront avec les voisines de Saint-Raphaël. Tout un programme…

Avec l’indispensable soutien de Bpifrance

Cette finale de prestige, diffusée sur les antennes de L’Equipe 21 (prise d’antenne à 17h50), se fera sous les yeux de l’indispensable partenaire du sport français : Bpifrance. « Depuis le début de notre partenariat, ils sont toujours là, souligne Antoine Exiga. Nous attendons beaucoup d’eux, car l’équilibre du volley français est fragile et le nôtre l’est encore plus. Nous sommes des insulaires, avec tous les inconvénients que cela comporte. Mais Bpifrance est à nos côtés et ils se battent pour nous ». Une énergie déployée au cœur du réseau Bpifrance Excellence qui a déjà permis au GFC Ajaccio Volley de signer deux partenariats avec Air Corsica et Oscaro. Ce samedi, trois partenaires potentiels font le déplacement aux côtés de Patrice Bégay, Directeur exécutif communication et Bpifrance Excellence : la société Sotrarout, Seca et Fun Foot. « J’aime particulièrement ce club, et ce président incroyable qu’est Antoine Exiga, explique Patrice Bégay. Avec un budget très limité, ils parviennent à faire des choses formidables, à être le seul club corse sur la scène européenne. C’est exactement ce que nous voulons chez nos partenaires : aller chercher le meilleur de chacun. Les valeurs fortes imprègnent la mémoire collective depuis la nuit des temps avec ce travail, cette exigence et cette volonté de construire. Bpifrance est le miroir bancaire de la culture sportive et c’est tout naturellement que nous aidons des clubs comme le GFC Ajaccio Volley à se développer ». Un soutien important à quelques heures d’une Supercoupe très attendue…