Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Rugby

Rugby : Imhoff, Carter, Rokocoko… L’entraîneur du Racing revient sur l’affaire de dopage !

par J.-G.D.

Alors que l’épée de Damoclès reste au-dessus de la tête du Racing 92 après la divulgation d’une affaire de dopage, Laurent Travers évoque cette polémique.

Si le Racing 92 avait remporté la dernière finale de Top 14 face au RCT, les Franciliens se retrouvent au centre de la polémique après l’utilisation de corticoïdes de la part de Dan Carter, Joe Rokocoko et de Juan Imhoff avant la rencontre. Lors de sa conférence de presse ce vendredi, Laurent Travers, coentraîneur du club, explique que les Racingmen font face à leurs responsabilités. 

« On n’a pas à se cacher derrière quoi que soit »

« Par rapport à tout ce qu’il peut y avoir, à nous d’être encore plus forts, plus solidaires, plus pragmatiques pour remporter ce premier match de coupe d’Europe. Ça avait été le même cas contre le Stade François où la préparation avait été difficile. Mais on n’a pas à se cacher derrière quoi que soit. A nous de faire ce qu’il faut pour justement montrer qu’il nous en faudra beaucoup plus. Je suis venu pour parler de la Champions Cup, le reste je n’en parlerai pas. Il y a des gens qui parlent sans savoir, adressez-vous à eux puisqu’ils savent beaucoup de choses. Nous, on ne pourra pas vous renseigner. (…) Il n’y avait pas besoin de ce qu’il s’est passé la semaine dernière pour qu’il y ait de la cohésion dans le groupe, cette envie de gagner et cette joie d’être ensemble. On a un groupe de compétiteurs. Bien sûr qu’actuellement, notre forme est sinusoïdale. On est capable d’être performants comme on est capable d’être défaillants. Mais on a montré qu’on peut être très performants. S’il fallait attendre ça pour montrer qu’on a un groupe performant, ce serait dommage. Ce qui est sûr c’est que ça a affecté le groupe. Les joueurs et le staff, on est des êtres humains. Les gens l’ont oublié et ne l’ont pas respecté. Tout simplement », confie-t-il.