Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Rugby

Rugby - Top 14 : Boudjellal ne digère toujours la défaite en finale face au Racing 92

par A.C.

Un mois après la finale perdue par le RCT face au Racing 92 (21-29) au Camp Nou, Mourad Boudjellal a toujours la défaite en travers de la gorge.

On se demande encore comment le RCT a pu laisser échapper le Bouclier de Brennus. Un boulevard s’est ouvert devant les hommes de Bernard Laporte, lorsque Maxime Machenaud a été expulsé pour un plaquage dangereux sur Matt Giteau. Mais la machine toulonnaise s’est enrayée. À 14 contre 15, les joueurs du Racing 92 ont réussi l’impossible et ont remporté leur premier titre de champion de France depuis leur remontée dans l’élite.

« C’est la victoire du banc »

Certains sont passés à autre chose. Pas Mourad. Le président du RCT ne semble toujours pas avoir digéré cette défaite en supériorité numérique face au Racing 92. « Le Racing a remporté la bataille des bancs » a-t-il analysé, dans les colonnes du Midi Olympique. « On peut dire ce que l’on veut sur cette rencontre, on peut apprécier ou pas les deux Laurent (Travers et Labit, coaches du Racing 92), mais durant ces phases finales de Top 14 et à Barcelone en particulier, ils ont démontré qu’ils maîtrisaient tous les éléments de leur fonction, le règlement, l’analyse tactique à chaud… Ils ont su anticiper les évènements. Chapeau à eux. À l’inverse, sur le banc de Toulon, nous n’avons pas été capables de le faire. C’est donc la victoire du banc ». Une incompréhension au sein du staff toulonnais a en effet été fatale pour les Rouge et Noir.