Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Tennis

Tennis : Dopage, Bachelot … Yannick Noah vole au secours de Rafael Nadal !

par T.K.

Une nouvelle fois accusé de dopage après les révélations des pirates russes de « Fancy Bears », Rafael Nadal a reçu le soutien de… Yannick Noah, le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis, qui se dit « dégouté » par ces accusations…

L’année aura décidément été compliquée pour Rafael Nadal (30 ans, n°4 mondial). Victime d’une grave blessure au poignet depuis Roland-Garros, l’Espagnol n’est revenu sur les courts qu’aux Jeux olympiques de Rio, glanant l’or en double au côté de Marc Lopez. Mais l’embellie n’aura pas passé l’été, le Majorquin ayant récemment  été accusé de dopage après les révélations des pirates russes de « Fancy Bears. » Le nonuple vainqueur de Roland-Garros aurait eu recours à deux reprises à des produits interdits dans un « but thérapeutique » et avec l’autorisation d’un médecin de l’ITF. Des accusations qui rejoignent les déclarations de Roselyne Bachelot, l’ex-ministre des sports française, qui avait lancé un pavé dans la marre en déclarant l’an passé que le Taureau de Manacor « s’était dopé pour revenir de blessure avec la complicité des instances internationales. » Mais Nadal peut compter sur plusieurs soutiens, dont celui de Yannick Noah, le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis

« Personne ne peut accuser un athlète à la légère. Ça me dégoute… » 

« Je ne commente rien concernant Rafael Nadal, ni aucun athlète en particulier. J’ai beaucoup de respect pour « Rafa » et pour ce qu’il a apporté au tennis. Je n’aime pas insister sur ces affaires, mais si seulement il y avait une convergence des opinions en Espagne dans l’ « affaire Puerto », qui continue encore aujourd’hui… Je l’ai suivi de très près. Les détracteurs parlent dans les médias, non ? Pas seulement en Espagne, mais aussi dans plein d’autres pays. Et Nadal a dû se justifier à Paris (à Roland-Garros) après la polémique avec notre ex-ministre Roselyne Bachelot. Il a fait ce qu’il avait à faire. Personne ne peut accuser un athlète qui a autant de mérite à la légère. Ça me dégoute », a ainsi lâché Yannick Noah dans des propos accordés au quotidien espagnol AS.