Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Tennis

Tennis : Gaël Monfils explique sa méforme par un mystérieux virus…

par La rédaction

Éliminé en 5 manches pour son entrée en lice à Wimbledon par Jérémy Chardy, Gaël Monfils est revenu sur son retour précipité dans les colonnes de L’Équipe, expliquant avoir contracté un terrible virus le mois dernier…

Disparu des écrans depuis sa défaite à Rome face à Thomaz Bellucci (28 ans, 62e), Gaël Monfils (29 ans, 16e) avait été contraint de déclarer forfait pour le dernier Roland-Garros, invoquant alors un mystérieux virus sans pour autant s'épancher sur le sujet. Battu ce lundi par Jérémy Chardy (29 ans, 34e) au premier tour de Wimbledon (6-7 (4), 6-0, 4-6, 6-1, 6-2), la Monf' est en manque de repères et, malgré 5 sets face  son compatriote, inquiète à trois semaines de la demi-finale de Coupe Davis face à la République Tchèque. « Le mois que j'ai vécu m'a fait très mal. Je veux dire, en tant qu'homme. Là, je ne parle pas de tennis. J'ai été très touché, j'étais dans le gouffre physiquement et mentalement. Pendant ce mois, le souci n'était pas de communiquer avec les gens, c'était que j'aille mieux et qu'il n'y ait pas de complication », a d'abord expliqué Monfils dans les colonnes de L'Équipe.

« Il faut que je reprenne de la caisse, du volume »

« Ça m'a fait peur parce que là, c'est ma vie. On est dans la vraie vie. À Rome, j'avais vomi sur le court. Après, j'étais mort... Ce virus, je ne sais pas ce que c'est. Même les médecins ne savent pas trop. Tout ce que je peux dire, c'est que ce n'est pas Zika, mais je suis resté longtemps allongé », a expliqué le Français. S'il reconnaît n'avoir pas recouvré l'ensemble de ses moyens et s'être précipité pour revenir, Gaël Monfils espère cependant être prêt pour la demi-finale de Coupe Davis face aux Tchèques. « On va se parler avec Yannick (Noah. Contre les Tchèques, il faut que je puisse jouer cinq sets. Là, je n'y suis pas. Il faut que je reprenne de la caisse, du volume. En quinze jours, c'est peut-être jouable... », prévient Monfils.