Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Tennis

Tennis : L’entraîneur de Lucas Pouille revient sur sa non-sélection aux JO !

par T.K.

Lucas Pouille confirme sa bonne forme et jouera Rafael Nadal en huitièmes à l’US Open. L’entraîneur du Nordiste, Emmanuel Planque, a évoqué les regrets de son protégé de ne pas avoir disputé les Jeux olympiques…

Lucas Pouille aura fort à faire en huitièmes de finale de l’US Open. Qualifié ce vendredi aux dépens de Roberto Bautista Agut (28 ans, n°17 mondial) au terme d'un combat de près de 3h30 et cinq manches (3-6, 7-5, 2-6, 7-5, 6-1), le Français de 22 ans, classé au 25e rang mondial, affrontera Rafael Nadal pour tenter de rejoindre les quarts de finale pour la première fois de sa carrière à Flushing Meadows. Le Nordiste continue d’enchaîner les bons résultats et démontre son excellente forme. Non sélectionné pour les Jeux olympiques de Rio après le forfait de Richard Gasquet (N°3 français), « La Pouille » n’était que N°6 tricolore derrière Benoît Paire (N°5) et n’a donc pas pu prendre part à l’événement olympique. Son entraîneur, Emmanuel Planque, est revenu sur l’exclusion de l’Avignonnais pour manquement au règlement fédéral, et a confié que Lucas Pouille aurait réellement aimé être du voyage au Brésil à sa place.

« Si d’autres considèrent que c’est un tournoi comme un autre… »

« Ce qu’il s’est passé aux JO, je l’ai vécu douloureusement. Le jeu des petites phrases un peu bidon, où on cherche des excuses, où c’est la faute du DTN, je crois qu’il faut arrêter avec cela. Les responsables, ce sont les joueurs et les entraîneurs. Il faut arrêter, à un moment donné, de raconter n’importe quoi. En soi, ce n’est pas très grave de ne pas avoir ramené de médaille de Rio. L’important, c’est d’être au clair avec sa conscience, d’avoir le sentiment de s’être dépassé. Oui, Lucas aurait tant aimé disputer les JO mais il en a été privé parce qu’il n’a pas répondu aux critères. Il était n°6 après Roland-Garros. On aurait aimé, modestement, y aller, pour s’y dépasser. Maintenant, si d’autres considèrent que c’est un tournoi comme un autre, c’est leur choix. Nous, on était frustrés. Et je pense que Lucas l’a exprimé. C’était aussi pour expliquer sa peur des deux premiers tours. Il a vécu des choses extraordinaires à Trinec et il a terriblement envie d’être de la demie en Croatie », a notamment déclaré Emmanuel Planque pour BFMTV.