Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Tennis

Tennis : Nicolas Mahut règle ses comptes après le fiasco des JO de Rio !

par T.K.

Nicolas Mahut n’a toujours pas digéré le fiasco du tennis français à Rio. Mauvais résultats sportifs, polémiques, mauvaise image… Le Français dresse un bilan pour le moins cinglant de la quinzaine olympique.

Éliminé au premier tour des Jeux olympiques de Rio au côté de son acolyte Pierre-Hugues Herbert (25 ans) alors qu’ils étaient têtes de série N°1, Nicolas Mahut (34 ans) n’est pas encore totalement remis du « fiasco » du tennis français au Brésil. Les Tricolores ne sont pas parvenus à ramener la moindre médaille et, outre le quart de finale de Gaël Monfils, ont globalement déçu. D’autant qu’à ces contreperformances sportives se sont ajoutées les polémiques liées aux tenues de Kristina Mladenovic et Caroline Garcia, ainsi que l’exclusion de Benoît Paire. Pas de quoi laisser une bonne image du tennis français dans l’Hexagone. Avant d’affronter la Croatie en demi-finales de la Coupe Davis du 16 au 18 septembre, Nicolas Mahut a dressé un bilan pour le moins cinglant du tennis tricolore à Rio, et l’Angevin n’a pas omis de régler quelques comptes…

« On a le droit de perdre, mais on n’a pas le droit de laisser cette image »

« C’est vrai que les Jeux ont été un échec, un fiasco, un désastre. (…) Sportivement, c’était un cauchemar, car j’attendais tellement cette fête (pour ses premiers JO). Malheureusement, tout s’est mal passé du début à la fin. Il y a eu l’échec sportif, les méformes, les contreperformances, et le fait qu’on ait entaché notre sport. À titre personnel, c’est une grosse claque, mais je me dois de rebondir tout de suite parce qu’il y a la Coupe Davis. (…) On n’a pas laissé une bonne image. On a le droit de perdre, mais on n’a pas le droit de laisser cette image. C’est ce qui va mettre le plus de temps à cicatriser. Pour moi les Jeux, c’est sacré, surtout par rapport aux autres sports qui sont mois médiatisés que nous », a notamment expliqué le Français dans une interview accordée à L’Équipe.