Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Vips

Niaque 2017 - Taïg Khris : «Des années dans l’ombre pour quelques minutes de lumière»

par La rédaction

Taïg Khris était invité à la présentation de l’événement Les Rencontres de la Niaque organisée par Bpifrance. Le double recordman du monde de saut en roller (saut en longueur et dans le vide), aujourd’hui entrepreneur en téléphonie, explique en quoi la niaque lui a permis d’aller toujours plus loin. 

En deux mots, qu’est-ce que la niaque pour vous ?
La niaque, c’est vraiment arriver à ne jamais avoir peur, rebondir, se battre comme un fou, toujours avec de l’énergie positive, du sourire, se remettre en question, essayer de vraiment penser out of the box (avoir du recul), et oser se réinventer en sortant de ses zones de confort. Les gens ont souvent tendances à rester dans leur zone de confort, à se dire que les choses vont être compliquées, ne vont pas être faciles, qu’ils ne vont peut-être pas y arriver etc. La niaque, c’est justement tout l’inverse. C’est à dire juste foncer, foncer, et se battre pour avancer au jour le jour.

En quoi la niaque vous-a-t-elle aidée dans votre carrière d’abord, puis dans votre nouveau rôle d’entrepreneur ?
Dans ma carrière, c’est exactement la même chose. C’est à dire que j’avais un rêve qui était de devenir champion du monde de roller et j’ai bataillé pendant des années pour arriver au bout de ce rêve. J’avais des entraînements acharnés où j’avais des accidents, je tombais, il fallait que je me réinvente, que j’apprenne les figures à la mode, que je vois comment m’améliorer par rapport à la concurrence, etc, etc... Finalement, dans l’entreprise, tous ces éléments sont les mêmes. La bataille acharnée est la même. Ce que je fais aujourd’hui, en tous les cas ce que j’essaie de construire au jour le jour, c’est comme un nouveau Championnat du Monde. 

« Oser se réinventer en sortant de ses zones de confort »

Que représente cet événement pour vous ?
Ça me permet de voir d’autres entrepreneurs français transmettre la bonne énergie. Cette énergie pour que tout le monde essaie de voir le monde sans barrière. Transmettre aussi les années de galère que j’ai su doucement transformer en positif aux autres. On travaille des années dans l’ombre pour quelques minutes de lumière et on essaie justement d’échanger ça avec les gens.