Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Basket

Basket - Équipe de France : Le DTN répond ouvertement à Evan Fournier !

par J.-G.D.

Alors qu'Evan Fournier avait vivement critiqué la fédération française et Vincent Collet pour leur manque de communication pour lui signifier sa non-participation à Rio, le DTN répond au joueur d'Orlando. 

Malgré une campagne en demi-teinte lors des Jeux Olympiques, les hommes de Vincent Collet avaient réussi à se qualifier pour Rio lors du TQO en juillet. Pour cette occasion, le sélectionneur de l’équipe de France de basket devait notamment se passer des services d’Evan Fournier, alors en négociations pour une revalorisation salariale, et dans des propos accordés à BFM Sport, Patrick Beesley, Directeur technique national, répond aux récentes critiques de l’ailier d’Orlando sur sa non-participation aux JO.

« Le problème c’est qu’il fallait faire sortir quelqu’un »

« Je peux comprendre son état d’esprit et sa déception. Je voudrais souligner le fait qu’il a attendu la fin des JO. Il a gardé le silence pendant la compétition. C’est respectable de sa part. Qu’il ait des états d’âme, je dirais que c’est une bonne nouvelle. Ça prouve qu’il aime l’équipe de France. Vincent Collet avait dit, je donnerai une prime à ceux qui participent à la qualification. Tout le monde était unanime pour reconnaître qu’après cette qualification compliquée à Manille, il était difficile d’éliminer un joueur. Il était là le problème. Une équipe nationale, ce n’est pas l’addition des meilleurs. Il faut une hiérarchie, un amalgame, des complémentarités. Aujourd’hui, tout le monde dit, il fallait mettre Fournier. Le problème c’est qu’il fallait faire sortir quelqu’un. Mike Gelabale ? Antoine Diot ? Charles Kahudi ? Qu’est-ce qu’on n’aurait pas entendu si on avait sacrifié Mike Gelabale ? », explique-t-il.