Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - OL

OL/OM - Malaise : Jean-Michel Aulas monte au créneau pour ses supporters !

par C.C.

La préfecture des Bouches-du-Rhône a interdit les supporters lyonnais de venir au Vélodrome dimanche pour le match entre l’OM et l’OL. Une décision qui n’est pas au gout de Jean-Michel Aulas.

Ce mardi, la préfecture des Bouches-du-Rhône a pris la décision de totalement interdire le déplacement de supporters de l’Olympique Lyonnais pour le match de dimanche au Vélodrome contre l’Olympique de Marseille. On se souvient des débordements la saison dernière notamment envers Mathieu Valbuena qui était la cible de tous les supporters. Un choix qui n’a pas fait plaisir au président lyonnais, Jean-Michel Aulas. Il a montré son mécontentement dans un communiqué et met en garde l’arbitre de la rencontre.

« L’OL émet toutes réserves sur ces décisions »

« De telles décisions, prises contre l’avis des clubs, vont à l’encontre des objectifs de la LFP et des clubs de faire des matches des moments de fête et de convivialité. L’Olympique Lyonnais rappelle également que dans le contexte particulier du dernier OM-OL qui s’est déroulé au stade Vélodrome, aucun reproche n’avait été adressé à l’OL et à ses supporters qui avaient été autorisés à effectuer le déplacement. Je regrette (que) ces décisions qui pénalisent ses supporters et on étudiera les suites à donner lorsque les arrêtés seront connus. L’Olympique Lyonnais rejette la demande, du Préfet des Bouches-du-Rhône, “que l’Olympique Lyonnais n’utilise pas le bus sérigraphie OL afin d’éviter les éventuels jets de projectiles”, et souhaite venir avec son bus à ses couleurs, comme les équipes le font pour concourir au côté festif des matches de football. D’ores et déjà, l’Olympique Lyonnais émet toutes réserves sur ces décisions qui mettent l’OM dans les meilleures conditions en l’absence de supporters lyonnais et il espère que l’arbitre de la rencontre de dimanche, Monsieur Anthony Gautier, pourra exprimer ses grandes qualités sans pression excessive, contrairement au contexte exécrable de l’année dernière auquel Monsieur Ruddy Buquet avait été confronté », a-t-il déclaré.