Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Cette candidature pour la succession de Vincent Labrune !

par L.L.

Contacté par Football Club de Marseille, l’avocat marseillais Hervé Ghevontian, qui a travaillé à l’OM, a affiché son souhait de prendre la succession de Vincent Labrune.

Rien ne va plus à l’Olympique de Marseille. Alors que le club est officiellement mis en vente, Vincent Labrune fait l’objet des critiques. L’avocat marseillais Hervé Ghevontian, qui a travaillé à l’OM quand Bernard Tapie en était président, se porte candidat pour la succession de Vincent Labrune, comme il l’a confié pour le compte d’une interview accordée à Football Club de Marseille. « Aujourd’hui, le club est mis en vente officiellement par l’actionnaire Margarita Louis-Dreyfus. Le problème, c’est que l’on ne sait pas quand aura lieu cette reprise. Tant que la cession n’a pas lieu, il faut trouver une solution pour gérer les affaires courantes, faire cette transition. La fin de saison, le mercato, le début de saison prochaine ».

« J’ai proposé d’assurer cette transition »

« Compte tenu de sa situation et des problèmes qu’il rencontre, tant avec les supporters qu’avec MLD, le président actuel Vincent Labrune n’est pas en mesure de gérer cette transition… Ce que j’ai proposé au conseiller de MLD, Igor Levin, qui ne m’a d’ailleurs pas répondu à ce jour, c’est d’assurer cette transition. Je connais l’OM, j’en ai été l’avocat de 1988 à 1995, j’ai noué des liens d’amitié avec d’anciens joueurs qui me suivent actuellement dans ma démarche. Pour preuve, vous avez vu l’intervention de Jean-Pierre Papin hier. Je connais les groupes de supporters, j’ai travaillé avec eux pour formuler les statuts de certaines associations. Je connais l’association OM qui détient le numéro d’affiliation et qui gère le centre de formation. Je connais le football et l’OM en particulier. Même sur les transferts, j’ai participé à la signature des contrats, à leur rédaction avec le directeur général de l’époque, Jean-Pierre Bernès », a confié Maître Ghevontian.