Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Cyclisme

Cyclisme : Wiggins se défend sur les accusations de dopage au Tour de France !

par C.C.

Bradley Wiggins a remporté le Tour de France en 2012. Mais le coureur britannique était soupçonné de dopage. Il s’était expliqué à ce moment-là. Il est, une nouvelle fois, monté au créneau et s’est défendu.

En plein Tour de France, en 2012, Bradley Wiggins, alors porteur du maillot jaune est accusé de dopage sur différents réseaux sociaux. Au final, le coureur britannique remporte ce Tour de France. Le coureur Sky s’était expliqué dans un long communiqué expliquant que c’était à cause d’un problème d’asthme. Mais les soupçons de dopage courent toujours. Il y a 10 jours, un groupe d’hacker Russes pointaient du doigt 25 athlètes qui étaient dopés selon eux dont Bradley Wiggins sur le Tour de France 2012, mais aussi 2011 et le Tour d’Italie 2013.

« L’objectif était de régler un problème médical et non de bénéficier d’un avantage injuste »

Sur la chaine BBC, Bradley Wiggins a souhaité s’exprimer une bonne fois pour toutes sur ces accusations de dopage. Pour lui, c’était un moyen de soigner un problème médical : « Je souffre depuis plusieurs années de l'asthme. À l'époque, je suis allé voir le médecin de l'équipe et nous avons alors rencontré un spécialiste pour trouver un moyen de régler ce problème. Ce dernier nous a dit : "oui, il y a quelque chose que vous pouvez faire, mais vous aurez besoin d'une dérogation de l'Union cycliste internationale" (...) J'ai choisi de suivre ce conseil médical. L'objectif était de régler un problème médical. Il ne s'agissait pas de bénéficier d'un avantage injuste. Je voulais simplement me remettre dans les dispositions sportives me permettant de rivaliser au plus haut niveau. »