Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - PSG

PSG - Malaise : Les coulisses du jugement de Serge Aurier…

par J.-G.D.

Alors que Serge Aurier est dans l’œil du cyclone après sa condamnation à deux mois de prison ferme, le défenseur ivoirien du PSG a notamment dû s’expliquer sur sa suspension de permis de conduire.

« Serge Aurier n’est un délinquant. Il n’existe pas de marques, pas d'hématomes sur le policier, donc pas de preuves suffisantes ». Malgré le réquisitoire de Me Claire Boutaud de Lacombe, avocate de Serge Aurier, le défenseur du Paris Saint-Germain a été condamné à deux mois de prison ferme après son altercation avec un policier le 30 mai dernier. Le Parisien relaie également les échanges avec le procureur et la présidente de la Cour, peu conciliants avec le joueur du PSG.

« Attitude puérile, immature »

« Serge Aurier s’est obstiné dans cette attitude puérile, immature, et n'a pas compris qu'il était face à une institution et pas à un homme », a ainsi précisé le procureur avant que la présidente ne revienne sur la suspension de permis de conduire de l’international ivoirien : « Quand avez-vous perdu définitivement votre permis de conduire ? (…) Je ne sais plus, on revenait d'un stage de préparation avec le club (…) D'accord, mais à quel moment ? (Pas de réponse) Et le 23 mai, le tribunal de Versailles vous a condamné à une peine. Vous vous souvenez quelle peine ? (…) Je ne sais plus (…) Il s'agissait de trois mois avec sursis ». Par ailleurs, le latéral droit du PSG aurait maintenu sa version des faits quant à son altercation avec le policier : « J'ai été fouillé une fois, puis une deuxième, ensuite j'ai remis mes mains dans les poches. C'est là que le policier m'a saisi le poignet, j'ai essayé de résister et les coups sont partis. Et je vous affirme qu'il s'agissait d'un coup de poing  », aurait lâcher Serge Aurier, précisant qu'il n'était pas ivre au moment des faits puisqu'il qu'il n'aurait consommé que deux coupes de champagne.