Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - PSG

PSG - Malaise : Unai Emery commence à faire craquer Hatem Ben Arfa

par Arthur Montagne

Dimanche, Hatem Ben Arfa retrouvera l'OM pour son premier Classico sous les couleurs parisiennes, mais devrait suivre le match sur le banc. Il faut dire qu'il ne fait rien pour donner tort à Unai Emery...

Unai Emery aurait-il réussi à faire craquer Hatem Ben Arfa ? Si l’international français est de retour dans le groupe du Paris Saint-Germain depuis la réception des Girondins de Bordeaux le 1er octobre dernier, après avoir manqué quatre rencontres, sa situation n'est pas pour autant beaucoup plus simple. Son comportement contre le FC Bâle a été exaspérant et laisse suggérer qu’Unai Emery prend le dessus.

Le retour du Ben Arfa exaspérant

En effet, si Hatem Ben Arfa voulait démontrer qu’Unai Emery a raison, il ne s’y prendrait pas autrement. Sa nonchalance à l’échauffement avant d’entrer en jeu contre le FC Bâle est désespérante. Écarté pour son manque d’implication aux entraînements, l’ancien Marseillais a eu la très bonne idée de faire les exercices à moitié devant tout le Parc des Princes et les téléspectateurs. Et que dire de son entrée en jeu ! Si son temps de jeu n’est certes pas très important, le contexte du match aurait dû le mettre dans de meilleures conditions. Le PSG mène 2 à 0, à domicile. Et pourtant, il a jugé bon de se perdre dans des séries de dribbles interminables et lorsqu’il se décidait enfin à lâcher son ballon, c’était pour faire le mauvais choix, voire mettre en danger les siens. 

Ben Arfa tout proche de craquer

Si brillant la saison dernière avec l’OGC Nice, on pensait avoir définitivement retrouvé (ou plutôt trouvé tout court), le Ben Arfa que tout le monde rêve de voir. Mais très clairement, le numéro 21 parisien retombe dans ses travers marseillais et anglais. La gestion d’Unai Emery fonctionne à merveille. Le technicien basque a usé psychologiquement Ben Arfa en l’écartant du groupe pendant quatre rencontres et en ne lui offrant qu’un temps de jeu famélique depuis son retour.

Emery en train de gagner

Impossible de s’exprimer dans ces conditions et Emery le sait. L’ancien entraîneur du FC Séville n’a jamais eu l’intention de faire de Ben Arfa un élément clé de son effectif. Un joueur recruté par Nasser Al-Khelaïfi et pas nécessairement désiré par Unai Emery qui le fait savoir à sa manière. Et ça fonctionne. Le Français commence à craquer alors que se profile un Classico très particulier pour l’ancien Marseillais. Un Classico qu’il devrait vivre, au mieux, sur le banc, et on commence à comprendre pourquoi…

@Arthur_Montagne