Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : «Le rachat de l’OM ? On peut être surpris qu’il s’agisse de McCourt…»

par An.C.

Avec un projet ambitieux, Frank McCourt devrait bientôt être le nouveau propriétaire de l’OM. Peu connu, l’Américain a surpris son monde, dont un ancien président de Monaco, Jérôme de Bontin.

L’ère Frank McCourt débutera bientôt. Avec son projet appelé ‘’OM Champions Project’’, l’homme d’affaires a su convaincre Margarita Louis-Dreyfus de lui vendre le club. Alors que l’OM est en-dessous sportivement parlant ces dernières années, ce rachat arrive à un moment idéal. Frank McCourt, peu connu du public, a eu de l’expérience par le passé. L’Américain était le propriétaire entre 2004 et 2012 des Los Angeles Dodgers, une franchise de baseball évoluant en MLB. Si la vente du club phocéen n’est pas encore bouclée, cela ne devrait plus tarder.

« L'OM est une cible pour les investisseurs étrangers »

Dans une interview accordée à La Provence, Jérôme de Bontin, ancien président de Monaco, a tenu à s’exprimer sur la vente de l’OM : « Est-ce que je suis étonné de voir un américain racheter l’OM ? Non. Ce club est l'un des fleurons du football français et, donc, une cible pour un investisseur étranger au sens large. Le Havre et Troyes ont été repris par des Américains (Vincent Volpe au HAC, Gary Allen doit arriver à l'Estac, ndlr), il y en a aussi dans le groupe qui a racheté l'OGC Nice. En revanche, on peut être davantage surpris qu'il s'agisse de M. McCourt, dans la mesure où il n'est pas connu dans les milieux du football. Il n'est ni propriétaire d'une franchise de Major League Soccer, ni impliqué dans ce sport d'une manière ou d'une autre. Mais il est à l'image des Américains de Manchester United (Avram et Joel Glazer) ou d'Arsenal (Stan Kroenke), et des propriétaires d'un tas d'autres franchises sportives aux États-Unis qui diversifient leurs investissements et sont conscients de ce qui se passe dans le football européen. Il y a aussi Liverpool (John W. Henry), l'AS Rome (James Pallotta)... »