Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Rugby

Rugby : Carter, Imhoff, Rokocoko… L’entraîneur du Racing 92 revient sur les accusations de dopage !

par J.-G.D.

Alors que des traces de corticoïdes ont été retrouvées dans les urines de trois joueurs du Racing 92 lors de la finale de Top 14, Laurent Labit répond ouvertement à cette polémique.

Le Racing 92 perdra-t-il finalement son titre en Top 14 sur tapis vert ? Depuis la divulgation des tests de Dan Carter, Juan Imhoff et Joe Rokocoko, la question peut se poser. Les trois cadres du club francilien ont utilisé des corticoïdes avant la finale, mais après la victoire des Racingmen contre le Stade Français ce samedi, Laurent Labit, coach des trois-quarts, évoque ce malaise.

« Pas indifférent à ce genre de choses, mais… »

« L'humain est touché. Mais si on arrive ensemble à franchir ces étapes, on remerciera tout le monde, car je pense que ça va nous rendre encore plus forts. La présence des caméras ? Ça sent le sang. On ne peut pas être indifférent à ce genre de choses parce que ce sont des choses graves. Quand ça touche des personnes, leur image, leur honneur et leur carrière, ça devient grave. J’ai passé deux jours très difficiles. On va laisser aller la procédure à son terme. Par contre après il y aura une bataille à mener contre toux ceux qui se sont lâchés, qui ne connaissent pas du tout le dossier et sont là simplement pour essayer d'exister, car habituellement ils vivent dans un petit bureau. Dans notre société magnifique, tout le monde veut essayer de se faire connaître et chercher un peu de notoriété. Sauf que bien sûr ça ne se passera pas comme ça », explique le coentraîneur du Racing en conférence de presse.